Mercredi 25 Octobre 2017: transport fluvial et ferroviaire (Ageville – Saint-Dizier)

Levé tard. Hier les membres Warmshowers qui devaient m’héberger ce soir ont finalement déclaré forfait. J’ai mal en haut des tibias. Fait pas super-beau. J’ai déjà roulé plus ou moins dans ce coin…
…d’la marde, je rentre en train.

Petit déj-causette, discussion itinéraire devant la carte Michelin, et je prends la route vers 10h15. Merci encore Christian!

Je rejoins le canal Bourgogne-Champagne par de sympathiques petites routes, à part un bout de chemin de merde où j’ai dû marcher.

Y’a plein de péniches, j’ai dû en voir 6 en 40 km.

Sandwich à Joinville. Il fait bon, merci à l’humanité d’avoir cramé tout le pétrole nécessaire pour que je puisse apprécier mon sandwich par 18 degrés fin Octobre.

Crevaison. Rien dans le pneu, mais ça ressemble vraiment à une punaise ou une épingle qui aurait percé la chambre. Bref, je répare et repars.

Je suis à Saint-Dizier un peu avant 15h. Billet de train, tour en ville en attendant et hop, merci la SNCF.

Changement à Paris: toujours aussi horrible. Fourmilière grouillante puante.

Maison!

Publicités

Lundi 7 Août 2017: plage, autoroute et pont (Punta Chame – Ciudad de Panama)

Mauvaise nuit. Dormi dans un bain de sueur dansmon drap de soie: sans, les moucherons me bouffaient (probablement rentrés dans la tente par les multiples trous dans la moustiquaire) et avec, je crevais de chaud.

Petit tour sur la plage.


Et belle surprise: un petit crabe qui creuse.

Le balai du petit animal est assez fascinant: il disparaît sous le sable dans le petit trou, revient en pointant le bout des pattes, sort en vitesse et balance le sable hors du trou, puis repart. Je l’observe quelques instants.

Encore un peu de plage.


​Je cause avec les gens avant de partir. Enfin, surtout avec Philippe, ffrançais installé en Amérique Centrale depuis 20 ans. Pilote d’hélicoptère (formé à Saint-Hubert, sur la rive sud de Montréal!), il passe ses journées à épandre des saloperies. Il a vécu 3 ans à Saint-Quentin quand il était gamin, ça alors!

Merci Machate Kites, hop, en route, en commençant par un peu de mangrove.


Je me tape ensuite une balle tartine de merde: la route panaméricaine jusqu’à la ville de Panama. Pouah…


Arrêt internet dans un hôtel à une trentaine de bornes de la ville. La patronne, sympa, m’offre des pâtes instantanées et une bière. On cause. Sympa, merci.

Le pont est en vue! Et le canal, le fameux canal!


Traversée assez merdique, ce pont est assez dangereux. Normalement le trottoir est seulement pour les piétons, mais comme je suis un touriste la police me laisse passer. Jugez par vous-mêmes sur les photos.


Traversée de la ville jusqu’à mon hôtel dans le bordel de l’heure de pointe. Mieux vaut être sur ses gardes. Remarque sur la photo ​ça a l’air relax.

Panama est en effet très américanisée. Plein de trucs en anglais partout, gratte-ciel, etc.

M’y voilà enfin. Grand luxe: clim et shampoing. Douche, et courses dans le quartier. Ghost bike.

Demain: petit tour en ville, admiration du canal, ajustement de roulement si possible (roue arrière mal en point…)

Bonne nuit au frais.

Strava: https://www.strava.com/activities/1122468576/shareable_images/map_based?hl=en-US&v=1502141896