Samedi 24 Juin 2017: Harlingen (Raymondville, TX – San Benito, TX)

Journée peinarde.

Deux batailles contre des fourmis rentrées dans la tente par leur propre porte cette nuit. Saloperies.

Il fait très humide. Je sue comme un porc dans la tente et au lever. Je remballe et vais déjeuner à un endroit un peu plus venté. Je roule ensuite direction Harlingen.

Je me rends au bureau de poste où ma jante doit arriver…mais elle n’est pas encore là. Lundi a priori.

Petit tour en ville. 

Bibliothèque,  courses diverses, vélociste où je suis accueilli en héros, c’est rigolo.


Déception du jour: le « farmers’ market » a fini plus tôt que prévu…mais devait pas y avoir grand chose de toutes façons. Tant pis.

Route de campagne à la texane: gros accotement de chaque côté jusqu’à chez mon hôte, Richard.

Merci Richard! Douche et on va au restau.

Demain glandouille. Lundi je ramasse la jante, et en fonction de l’heure je file au Mexique ou j’avise.

Publicités

8 réflexions sur “Samedi 24 Juin 2017: Harlingen (Raymondville, TX – San Benito, TX)

  1. Tu ES un héros, Rémi !
    Merci pour ces récits et photos qui nous font voyager ein bisschen avec toi !
    Nous avons fort pensé à toi sur nos vélos, une semaine en ex RDA et avons une belle adresse d’un vélociste-restau-café dans un bled paumé ! Roule bien ! Bises

  2. Je dirais même plus, tu es notre champion!
    C’est plaisant de voir défiler toutes ces routes, mais surtout toutes ces belles personnes que tu rencontre.
    Allez hein, on ze road again ! Biz

  3. Ch’pR: Te vla au Perpignan des States, plus loin que le français avec une autre Hispanie de l’autre coté…
    Tu n’oublies pas en maudissant le pétrole que tu roules sur une de ses issues, sinon tu boufferais de la poussière en plus… On ne voit pas beaucoup de plantations d’alignements au bord des routes, pas besoin de produire du bois là, il y a de la place ailleurs… Et le confort des attelages?

    L’air comprimé en self service comme ça, c’est bien. Passe au pulvé à pression, tu vas avoir une ampoule à appuyer pour te vaporiser…

  4. Wow, arrivé au Mexique, l’aventure commence pour de vrai! C’est vrai que la frontière est une zone chaude, mais je ne m’inquiète pas trop. Mes expériences avec les mexicains ont été super positives. Très sociaux, joviaux. Tu te débrouilles en espagnol?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s