Jeudi 15 Juin 2017: fourmis et grand bi (Deville, LA – Fullerton, LA)

Supermal dormi. Chaud, humide…et fourmis. Je m’en suis pas rendu compte mais la tente est probablement sur une fourmilière. Et malgré le fait que je leur laisse de la bouffe pour des générations, elles ont décidé de venir s’incruster dans la tente pour y ramasser les miettes qui y traînent. Et pour ça elles ont carrément fait des trous dans le sol. Si, si. Sur environ 60×20 cm il y a genre 16 trous. Ça court partout dans la tente. Tu m’étonnes que j’ai pas bien dormi…

Je remballe, ramasse quelques saloperies que des dégueulasses ont laissé sur place et fous le camp de cet endroit maudit. 

Route de merde vers Alexandria. Mais qu’est ce que je fous dans ce pays à la con? Pour l’instant je déteste la Louisiane.

Pharmacie: crème pour peau irritée.  Mon cuissard Rapha est encore plus trop grand qu’avant.

Pineville et Alexandria, c’est pas super beau. Je traverse…et tombe sur un vélociste sympa. Angoissant sur ma jante avant qui se fait vieille, je leur demande conseil. Ils me recommandent de l’acheter en ligne et la faire livrer sur mon chemin, car le distributeur américain de Mavic ne l’a pas en stock. Je vais probablement faire ça. 

Mais surtout….ce vélociste a un GRAND BI!!!

Des années que je veux essayer. Le vendeur, super sympa, est d’accord.

Pas facile. Première tentative: échec. On tonve de haut! Faut vraiment pousser au début, lancer la machine et monter dessus. Je réussis au deuxième essai. Ouhlalalala que c’est casse-gueule. Mais sensation assez intense. Je manque de ne stériliser en descendant. Bref…merci Red River Bicycles!!

Roule. Fait chaud. Pause-bouffe en haut d’une colline un peu venteuse et ombragée.

Arrêt-eau à un bureau de service de la State Forest locale. BOUMMMM une bombe explose. C’est quoi ce bordel?! Adam, tehnicien forestier sympa, cycliste aussi, me raconte que juste à côté y’a plein de vieilles munitions de la seconde guerre mondiale, qu’on fait péter petit à petit. Je repars avec de l’eau fraîche. Merci!

Je passe devant un truc hallucinant: des dizaines de nids, et leurs occupants, regroupés dans quelques arbres du bord de la route. Des oiseaux blancs qui ressemblent un peu à des cygnes. Impressionnant, ça piaille. Arnaud, tu peux nous expliquer ça? 

Roule. Coupes à blanc dégueu. Glace et eau fraîche à une station service. Je rencontre Bob, qui me conseille de faire attention au Mexique. Il me dit qu’on parle encore cajun pas loin d’ici…mais c’est pas ma route, dommage.

Rincette et plein d’eau à l’extérieur d’une petite église. Je marche pieds nus dans une fourmilière. Rhaaaaaaaa

Me voilà à mon petit camping. Répare la tente, douche, crève de chaud, riz, sue, thé. Dodo.

Bonne nuit!

Strava: https://www.strava.com/activities/1039499205/shareable_images/map_based?hl=en-US&v=1497629153

Publicités

5 réflexions sur “Jeudi 15 Juin 2017: fourmis et grand bi (Deville, LA – Fullerton, LA)

  1. Jcrois bien que t es tombé sur une héronnière. La photo est floue mais si le bec est plutôt court et entièrement jaune c’est des hérons garde-boeufs. Y en a partout dans le monde. Ils se perchent sur le bétail et lui bouffent les parasites

  2. En Louisiane, les phrases deviennent spéciales, vais faire court, mais c’qui y’a de bien c’est qu’on comprend quand même ! Quant aux fourmis, elles ont des sacrées mandibules.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s