Dimanche 28 Mai 2017: patrimoine, côtes et drache (Hollidaysburg – Donegal)

Départ à 8h15. Petit passage à gué autour du réservoir sans encombre.
Belle montée dans l’épais brouillard, jusqu’au lieu historique national Allagheny Portage Railroad. En gros ici début 19e on passait les bateaux (fret et passagers) au-dessus des montagnes. Vraiment impressionnant. Fasciné,  je passe un bon moment sur place.

Le patrimoine ferroviaire du coin est vraiment super. Tunnels, viaducs, anciennes voies, je trippe. Et je suis pas le seul: je rencontre Kalgu et Ivo, deux fans de trains qui les regardent passer. Ils sont canadiens et venus spécialement pour ça dans la région! 

Faut dire que ça vaut le détour, les convois de centaines de wagons qui franchissent des montagnes. Et il y a beaucoup de trafic, genre un train aux dix minutes je pense.

Descente intense de l’autre côté de la montagne, pour rejoindre la « flood trail », sentier qui suit la trajectoire des 20 millions de mètre-cubes de flotte qui ont dévalé suite à une rupture de barrage fin 19e. 2000 et des morts, assez catastrophique pour l’époque, merci.

Je passe dans le Staple Bend Tunnel, qui fait partie de l’ancien réseau de portage. Creusé à la main, 300 m de long…à l’époque on rigolait pas.

J’atteins Johnstown, extrémité ouest dudit réseau. Ancienne ville industrielle maintenant assez sinistrée. Mais le funiculaire le plus raide du monde marche encore!

Je vais voir au pied…et je peux le prendre! Je rencontre quelques personnes fascinées, un mec m’offre la montée. Merci l’ami. Je jase un peu, et me fait traiter de « such a cool guy ». Intéressament, tout le monde me demande mon âge. 

Pique-nique en haut du funiculaire. Puis faut rouler un peu, parce qu’avec tout ça j’ai pas avancé des masses aujourd’hui. 

Malgré le funiculaire je monte encore. Et descends. Et monte. Et redescends. Bref. Gentilles cotes en général mais j’en chie un peu.

Grosse pluie d’orage. J’attends que ça passe devant un magasin désaffecté mais dont les prises extérieures fonctionnent. Je charge un peu en même temps. Je repars en oubliant de refermer la poche. Je perds rien mais il pleut.

0.39 $ d’essence pour le réchaud. J’ai pris la plus chère. J’avais demandé 0.50 $ donc j’ai eu 11 cents de change. Eheheh.

Encore quelques bornes et je me trouve un débarcadère pas en service (le lac est drainé) pour passer la nuit.

Les poivrons ramassés ce matin sont plus forts que prévu. Je me brûle les doigts et les yeux. Mais c’était bon quand même! 

Hop, au lit, si les explosions des feux d’artifice de Memorial Day (demain c’est férié, on fête tous ceux qui sont allés se faire tuer à la guerre) veulent bien se calmer. Bonne nuit exposive.

Publicités

Une réflexion sur “Dimanche 28 Mai 2017: patrimoine, côtes et drache (Hollidaysburg – Donegal)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s