Samedi 25 Avril 2015: Populaire

La randonnée populaire du CVRM, troisième fois pour moi. Une petite boucle de 147 km sur la rive Sud de Montréal, à travers la plate Montérégie (entendez, sans relief).

C’était l’occasion de revoir les collègues randonneurs, dont la fusée Fred Perman, avec qui j’avais roulé le même trajet il y a deux ans de cela. La balade la plus rapide de mon existence, on avait bouclé le tout en 4h26.

Je m’étais dit que j’allais réitérer l’expérience de ce rythme soutenu, pour voir. Mais j’ai vite lâché prise: au bout de 20 km, j’ai laissé tomber. Pourtant, on était quasiment qu’en ville…mais relancer et relayer à 40-42 km/h, c’est trop pour moi, j’imagine. Justement, je finissais mon premier vrai relais, quand on se fait rattraper par la vélomobile d’Alain Cuillerier, qui lui peut maintenir cette allure avec moins de peine: le carénage et la position couchée aident!

Fred se met dans le sillage du tricycle et accélère, genre 45-50 km/h. Oublie ça, j’ai pas la motivation/la force pour les suivre.

Je continue à un rythme un peu plus peinard. Le vent est parfois assez méchant, mais Amadeus, mon beau vélo de course, en a vu d’autres. À part ça, il fait vachement beau, bien meilleur que ce qui avait été annoncé à la météo. Je lutte, mais je m’amuse bien quand même.

Je m’arrête à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix pour le fameux pointage de carte de brevet. Un petit peloton arrive juste avant que je ne reparte. Il fait pas chaud-chaud, genre 7-8 degrés, je ne les attends pas, pensant que de toutes façons ils vont me reprendre assez vite.

La péripétie du jour: un petit pont qu’on devait emprunter est coupé, en train d’être refait. Zut alors…n’ayant pas envie de faire le détour, je tente de voir si je ne peux pas franchir le chantier de remplacement dudit pont…mais tout ce que je réussis à faire, c’est enfoncer une jambe dans la boue jusqu’au genou. Ça n’avait pourtant pas l’air si mou…! Bon, puisque les éléments s’allient tous contre moi, j’ai quand même pris le détour.

Finalement, je roule jusqu’au second point de contrôle, kilomètre 100 environ, avant de revoir le groupe qui me suivait. Nous parcourrons la dernière quarantaine de kilomètres ensemble. Je jase avec quelques-uns, c’est cool.

À quelques kilomètres de la fin, j’ai plus rien à bouffer, mais j’ai bel et bien faim…j’ai mal calculé mon coup. Heureusement, Martin me passe un bout de muffin maison. Merci l’ami! 🙂

On est au dernier dépanneur-checkpoint à 14h40. Petite jasette au soleil, puis certains rejoignent le point de départ, et d’autres roulent vers Montréal. Personnellement, j’ai traîné péniblement mon hypoglycémie jusqu’à la maison.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s