Dimanche 25 Janvier 2015: Rouler sur l’eau

Un pont de glace, ça c’est de l’idée! On attend que la rivière gèle, et hop, on roule dessus. Entre Oka et Hudson, et entre Pointe-Fortune et Saint-André d’Argenteuil, deux ponts de glace permettent de franchir la rivière des Outaouais l’hiver, quand le traversier n’opère plus.

J’étais curieux de voir ça, alors c’était l’occasion d’une bonne randonnée hivernale: 200 km autour de la rivière des Outaouais et du Lac des Deux Montagnes.

Je pars vers 7h, bien habillé pour affronter les -18 degrés ambiants. Il fait déjà beau, et le vent est bel et bien levé, je l’aurai dans la face pour les 100 premiers kilomètres.

Je commence par rouler jusque chez Intermiel, où j’achète 3 fois 500 g de miel, histoire d’avoir un peu de lest pour les 150 km suivants. Le début de la balade, à travers la ville, est calme: à cette heure-ci la plupart des gens normaux dorment.

En quittant Saint-Eustache, le paysage devient un peu plus intéressant, et il n’y a plus de feux ni de stops. À moi la route, bien déneigée en général. Le vent crée quelques belles congères et draine mon énergie.

Rapide arrêt-miel, donc, puis je m’attaque à la Montée Robillard, quelques mètres de dénivelé jusque Saint-Joseph-du-Lac. Le vent est assez méchant en haut, mais le paysage est vraiment appréciable.

Je descends vers Oka pour prendre le fameux pont de glace. Gros vent de travers, je mets ma capuche et suis bien content d’avoir une veste isolée et « Windstopper ». Je m’arrête au milieu de la rivière, c’est impressionnant et majestueux, toute cette glace. Les clous se plantent dans l’eau, tout roule.

Je tourne à droite après le pont, vers Rigaud et Pointe-Fortune. Le vent me fait vraiment lutter par endroits, et l’aérodynamisme légendaire de mon « Neige » (mon bien-nommé vélo hivernal pas-de-ville) n’aide pas. À Rigaud, je crève de faim, mais ne trouve rien de tentant d’ouvert. Biscuits-poubelles, et hop, je repars.

J’atteins le deuxième pont de glace, et mon compteur dépasse 100 km. Vue sur la centrale hydroélectrique en amont, moins de vent, cabanes de pêche sur glace, grand soleil, c’est super. La température a monté jusque -12, c’est agréable. J’ai même chaud et songe à me dévêtir un peu…mais finalement je préférerais suer.

Je reprends la direction d’Oka. ça y est, j’ai le vent dans le dos, hourra, je vais pouvoir remonter un peu cette moyenne misérable, descendue à moins de 19 km/h, entre les quelques côtes et la lutte éolienne.

J’ai toujours faim. Arrêt chocolat-biscuits avant de défaillir. Oka est encore à 15 km.

Je traverse la réserve indienne et n’achète pas de clopes. Aux autres, les saloperies dans les poumons.

Oka, ah, m’y revoilà! La boucle autour de la rivière des Outaouais est bouclée. Je mange une pizza avant de reprendre le pont de glace. Il me faut des calories.

Je franchis une fois de plus le pont vers Hudson, c’est toujours trippant. Cette fois, je prends à gauche le long du Lac des Deux Montagnes, que je longe jusqu’à l’Île Perrot.

Marrant, cette activité sur l’eau. Des tas de cabanes de pêche, des motoneiges, des quads, des bagnoles, des marcheurs, des cerf-volistes. L’hiver est vivant et très appréciable sous ce grand ciel bleu.

Je décide d’allonger un peu ma randonnée en faisant le tour de l’Île Perrot. Ce n’était pas prévu, mais l’itinéraire est plus sympathique comme ça.

Je retraverse vers l’Île de Montréal et descends prudemment la rampe en colimaçon qui arrive à Sainte-Anne-de-Bellevue. À moi le chemin du Bord du Lac et les 35 km qui me restent à parcourir. Roule, roule!

Pause-chocolat, 60 km me séparent de ma pizza et j’ai encore faim.

Je longe le canal Lachine sur les 15 derniers kilomètres, et me voilà rendu. Je suis un peu défoncé, le froid et le vent, c’est efficace.

Là j’ai mal sous les genoux, je ne sais pas pourquoi, j’ai pourtant remonté un peu ma selle. Faudrait pas que ça devienne une habitude.

Le parcours sur Strava: https://www.strava.com/activities/246398133/embed/7eb7e7de77a133e1ed86fe3c38bdf94b269e127a

Publicités

Une réflexion sur “Dimanche 25 Janvier 2015: Rouler sur l’eau

  1. C’est la classe cette rando véloportée hivernale ! mais doit quand-même faire un peu frisquet.
    Jolies vues, à transmettre au blog du journaliste du monde.fr !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s