14 Juin 2014: Cape Breton Farmers’ Market

Aujourd’hui je suis allé au Cape Breton Farmers’ Market, petit marché de producteurs locaux, repère de gens cool en tous genres. Un peu parasité par des trucs pas trop « Farmers », mais bon. En fait, en arrivant là-bas, je me suis souvenu que j’étais déjà passé à ce marché, il y a quatre ans

Entre autres, rencontré le boulanger de la French Road Bakery, qui parlait français! Super sympa le mec, fait du super pain comme on l’aime. « Mes parents sont anglais, mais on mangeait quand même bien », me dit-il. Eheh. On discute de comment ici, les gens n’ont pas la culture de la bonne bouffe et du terroir, en général. Il arrive à vivre de son pain, mais c’est pas facile. Pour la plupart du Canada, le pain, c’est de la mie dans un sac en plastique. Bref, quel plaisir de rencontrer ce boulanger, vraiment sympathique. Et super bon pain!

Il m’indique que la petite madame qui vend des herbes, et qui vendait aussi le bon Wandering Shepherd Cheese que j’ai acheté dimanche dernier au marché de North Sydney, vient de France. Je vais jaser avec elle un peu. Elle est installée ici depuis 5 ans, l’hiver est un peu rude, mais elle a l’air de tripper.

J’ai aussi acheté de la bière de Big Spruce, petit brasseur local, et de l’hydromel et du miel de Midgard Meadery.

Bref, que de super rencontres sur ce petit marché, j’ai trippé.

Sur le chemin du retour, je passe par une de mes poubelles favorites du coin. Des œufs, du jus, des croustilles, et autres saloperies en tous genres qui contrastent fortement avec la bonne bouffe que je viens d’acheter. Une des employées me voit fouiller dans le conteneur, et elle me dit (attention, truc le plus pathétique qu’on m’aie jamais dit dans ce cas) « this is sprayed, you know, chemicals »: en gros, elle me dit qu’ils mettent des produits chimiques sur la bouffe.

Mort de rire intérieurement, je lui dis « ah, too bad! » (« quel dommage! »), et je ne demande pas mon reste.

Liste de remarques qui me sont passées par la tête quand elle m’a sorti cette connerie, des plus énormes que j’aie entendu:

  • La madame fume, elle s’y connaît en poisons, je devrais l’écouter.
  • La ville pue les fumées de la centrale au charbon voisine: rebelote niveau poisons.
  • De toutes façons toutes les saloperies que je ramasse sont déjà pleines de produit chimiques.
  • Les emballages sont scellés, duconne, va falloir m’expliquer ce qu’il changerait, le produit chimique de ton imagination.
  • T’es contente de gaspiller, c’est ça?

Bref, pathétique. Encore un beau contraste avec le marché, d’un côté, des gens intéressants, de l’autre, une pauvre conne.

En gros, c’est quand même bien, ici. Voilà quelques photos pour le confirmer.

Publicités

Une réflexion sur “14 Juin 2014: Cape Breton Farmers’ Market

  1. ouah c’est sympa par là-bas !
    ouais, faut de tout pour faire un monde, disait l’autre. même des cons !
    mais pourquoi y en a tant que ça ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s